Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Loisirs › Ecouter/Voir

EXPO. Turner ou le génie de l'aquarelle

Le musée Jacquemart André prolonge l'exposition Turner jusqu'au 11 janvier. L'occasion de découvrir son talent d'aquarelliste à travers des œuvres rarement exposées.

Grâce à la mise en place de nouvelles modalités de visite - réservation pour un horaire donné, prise de température à l'entrée et port du masque - le musée Jacquemart André a pu rouvrir ses portes. L'exposition consacrée au peintre anglais, William Turner, initialement prévue du 13 mars au 20 juillet, est prolongée jusqu'au 11 janvier. Issue de prêts exceptionnels de la Tate Britain de Londres qui abrite la plus grande collection du peintre, elle propose 60 aquarelles et 8 peintures à l’huile.

La plupart, issues du fonds d'atelier légué par l'artiste, n'étaient pas destinées à être montrées. Le parcours chronologique est donc centré sur des œuvres personnelles plus que sur les toiles officielles de Turner (1775-1851) dont on suit l'évolution. Si ses tableaux de jeunesse montrent des paysages anglais empreints de romantisme comme sa Vue des gorges de l'Avon, sa technique si particulière de l'aquarelle gouachée s'affine au fil du parcours, jusque dans de toutes petites toiles comme sa Mer au clair de lune qui livre une multitude de contrastes pour signifier les reflets de la Lune dans les nuages et sur la mer.

Au gré de ses voyages en Europe et notamment en Italie, son traitement intense de la lumière et de la couleur s'affirme. Dans ses vues de Venise, il joue sur la transparence, nous livrant dans San Girgio Maggiore une ville baignée dans la brume et la lagune, jouant davantage sur l'atmosphère que sur le motif proprement dit. Même chose pour sa série sur les bords de la Loire où l'on admire son aquarelle de Jumièges pour son incroyable combinaison de couleurs et de mouvements.

Vers l'abstraction

Loin du réalisme de ses débuts, Turner va jusqu'à expérimenter des agencements de couleurs inédits dans ses colors beginnings, autrement dit ses ébauches colorées, qui tendent vers l'abstraction. Plus que des œuvres majeures, on découvre à travers elles un travail de recherche intime qui vaut le coup d’œil. D'autant que les différentes ébauches déboucheront sur des toiles majestueuses de la fin de sa carrière. Dans la dernière salle, on reste littéralement pantois devant des huiles quasiment abstraites, Yacht approchant de la côte et Mer agitée avec des dauphins, où les sujets sont à peine visibles, emportés dans une incroyable symphonie de couleurs qui triomphent entre ciel et mer. Magistral !

Amélie Meffre

Exposition Turner, peintures et aquarelles. Collections de la Tate, jusqu'au 11 janvier 2021, au musée Jacquemart André - 158, boulevard Haussmann - 75008 Paris.

Photo de la Une : J. M. W. Turner (1775 – 1851), JumieÌ€ges, vers 1832. Photo © Tate

Photo article : J. M. W. Turner (1775 – 1851), Quai de Venise. Photo © Tate

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite