Retour à l'accueil Retour au sommaire

Edito N°182


3 juin « un air de révolution »

Près de 25 000 retraités ont envahi les rues de Paris pour se faire entendre de ce gouvernement totalement sourd et aveugle à la situation des retraités.

Le 3 juin, un air de REVOLUTION, porté par les retraités venus en nombre de toute la France, s’est élevé dans le ciel de Paris. Déterminés à voir aboutir leurs revendications, ils ont exprimé leur dynamisme en couleur avec leurs foulards rouges, en chansons aussi : ils ont même inventé un cri de guerre le « pilou-pilou » des retraités !

Une journée historique car de mémoire de militant, c’est la première fois que tous les retraités s’organisent pour une manifestation nationale, à l’initiative de la Cgt, qui a fédéré 9 organisations syndicales et associatives. L’objectif : exiger du gouvernement des réponses précises à leurs exigences revendicatives.

Que ce soit en matière de pouvoir d’achat, services publics de proximité, niveau de retraite et de revalorisation des pensions, fiscalité, santé, protection sociale, loi pour l’autonomie (financée par la Sécurité sociale et non par l’impôt), le 3 juin, les retraités sont venus dire qu’ils étaient des acteurs de la vie sociale, de la vie économique. Parce qu’ils réinvestissent leur temps libre et leur pension dans la quotidienneté de la vie sociale.

Acteurs dans cette société, ils entendent y prendre toute leur place et la faire reconnaître.

Un 3 juin où gouvernement et média n’ont rien entendu, rien vu ! mais qui marque une page du syndicalisme retraité, qui donne confiance et qui surtout encourage à poursuivre…

On ne lâche rien ! On reprend tout !

Un grand merci à tous les retraités et à nos organisations de la Cgt pour un tel succès.

En cette période estivale, amis et camarades, je vous souhaite de passer de bons moments avec vos familles et amis.

Retrouvons-nous, mobilisés, dès septembre pour une rentée offensive.

Cathy Cau, membre du bureau de l’UCR
Email : ucr@cgt.fr