Retour à l'accueil Retour au sommaire

Edito N°186


Le 17-9 contre le 49-3 !

QUAND ON EST RETRAITÉ, on a un long passé derrière soi. Certains appellent cela ­l’expérience. Je vais vous faire une confidence : malgré mon expérience, j’en apprends tous les jours.

Tenez, au moment de la discussion parlementaire sur la loi Macron, j’ai entendu dire que ceux qui défendaient le repos dominical, la défense des prud’homales seraient des conservateurs et des anti-progrès !

Rien que cela !

Ainsi donc Hollande, Valls, Macron et Gattaz seraient des défenseurs du progrès social.

Ça ne se savait pas. Charlie Hebdo pourra en faire une caricature.

L’humour fait du bien et il est utile en ce moment, tant les politiques gouvernementales, patronales et européennes imposent reculs sociaux, austérité, misère et sacrifice.

Heureusement, la Cgt est sortie par le haut de sa crise. Cela permet de se remettre en marche pour mobiliser les salariés et les retraités.

Après la journée d’action contre la loi Macron, se profile la journée d’action unitaire interprofessionnelle et intergénérationnelle du 9 avril contre l’austérité.

Les retraités n’entendent pas relâcher la pression pour défendre leur pouvoir d’achat, la loi sur l’autonomie et les services publics. Le 17 mars dans l’unité, ils ont manifesté partout dans les territoires.

L’action sociale a le mérite de redonner le sens historique des mots du dictionnaire, n’en déplaise au Premier Ministre.

Alors, luttons contre le 49-3 et revendiquons le 17 mars et le 9 avril. 

Jean-Pierre Grenon, membre du bureau de l’UCR
Email : ucr@cgt.fr