Sommaire (ARCHIVES)

Retraite - Pouvoir d'achat


Nouvelle offensive contre les retraites : Fillon le récidiviste (n°152)

Sitôt passé le vote pour élire les députés européens, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont lancé une nouvelle offensive contre les retraites. Leur slogan peut se résumer à « travailler plus pour toucher moins », leur souci commun étant d'épargner le patronat dans cette affaire.

Une nouvelle attaque se prépare contre le système de retraite par répartition en France. Le Premier ministre a réuni son gouvernement, le dimanche 28 juin, pour préparer le terrain. La veille, devant les cadres de l'UMP, François Fillon avait déclaré : « Il n'y a pas d'autre solution pour sauver notre régime de retraite que de travailler plus longtemps, alors même que la vie s'allonge (…). Si ça n'est pas le cas, il faudra débattre ensemble de la question de l'âge légal  de la retraite. »

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa152.pdf
Système par répartition : Juste et solidaire (n°156)

Alors que le pouvoir politique veut une nouvelle réforme des retraites, dès l'automne 2010, pour diminuer la masse financière des pensions servies et  repousser par divers moyens l'âge donnant droit à la retraite, le rapport du Conseil d'orientation des retraites (Cor) reconnaît les avantages du système par répartition mis en place à la Libération.

LES CONSÉQUENCES DES RÉFORMES BALLADUR ET FILLON.Les deux réformes des systèmes de retraite mises en place par deux gouvernements de droite, en 1993 et 2003, avaient été présentées comme des solutions pour sauver le système de retraite par répartition.

Collectif de rédaction
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : 4-9.pdf
Réforme des retraites : Comment financer nos retraites (n°157)

Au moment où sont engagées avec le gouvernement les discussions sur l’avenir des retraites, le rapport du Conseil d’orientation des retraites, rendu public le 14 avril dernier, a donné lieu à des interprétations catastrophistes.

Ainsi, un grand journal du soir a cru bon d’annoncer en première page qu’il manquait 2600 Mds d’ici 2050 pour financer les retraites, suggérant que face à l’ampleur de ces déficits le recul de l’âge de la retraite était inéluctable, omettant d’indiquer que ces 2600 Mds étaient à comparer à l’ensemble des richesses créées d’ici 2050, c’est-à-dire au minimum 120000 Mds . Quand on rapporte les besoins de financement aux richesses qui seront créées d’ici 2050, le besoin de financement nécessaire pour financer nos retraites est ramené à de plus justes proportions (2 % des richesses créées).

Pierre-Yves Chanu
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa157-2.pdf
Réforme des retraites : Les retraités sont totalement concernés (n°157)

Les retraités actuels pourraient se croire « bien à l’abri » dans le système par répartition français. D’ailleurs, le gouvernement l’affirme ! Il proclame qu’il veut sauver le système de retraite par répartition, tout en créant les conditions de son implosion.

La solidarité d’un système par répartition tient dans la garantie successive que se transmettent les générations. Les jeunes financent la retraite des plus âgés, en retour, ils ont la garantie que leurs propres enfants financeront la leur et ainsi de suite.

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa157.pdf
Nos pensions valent mieux que leurs spéculations (n°158)

Alors que les réformes de 1993 et 2003 ont appauvri les retraités sans améliorer durablement les comptes des différentes caisses de retraite, le gouvernement Fillon tente un nouveau coup de force pour conduire le troisième âge vers toujours plus de misère. Retraités et actifs doivent agir ensemble contre cette logique régressive et exiger que l'on accorde à toutes les générations de retraités leur juste part des richesses produites dans ce pays.

Le projet de réforme des retraites, soumis au vote des parlementaires, dès la rentrée de septembre, aggrave et prolonge les réformes Balladur en 1993, et Fillon en 2003. Le but affiché de ces deux réformes était de sauver le système de retraite par  répartition via des mesures permettant d'équilibrer les comptes du régime général en 1993, puis du  régime général et des régimes spéciaux en 2003.

 

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : retraite158.pdf
Retraite : Rien n'est joué (n°159)

24 juin. Chacun fait le bilan de la journée de grève et de manifestations. Les confédérations syndicales malgré la proximité des vacances et la publication du projet de loi gouvernemental trouvent confirmation de ce que leur rapportaient les militants : un fort mécontentement, une montée en force de la protestation face à la casse des retraites.

Voilà un sacré casse-tête pour Sarkozy au plus mal dans les sondages. Pas trop bon, non plus, pour un Fillon qui doit annoncer quelques « petites » et habituelles vilenies de juillet et d’août : hausse de l’électricité, du gaz, des mutuelles, etc. Ne parlons pas du grand bijoutier de l’UMP et ministre-l’Oréal Woerth. Dans le genre poker menteur, il la vaut bien, la légion d’honneur !

Richard Vaillant
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa159.pdf
Ne soyons pas muets comme des carpes (n°159)

Contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, les retraités d'aujourd'hui sont directement concernés par la réforme des retraites. Dans leur communication sur la réforme des retraites, le président de la République et son gouvernement ont tenté de convaincre les retraités qu'ils n'étaient pas concernés par le texte de loi soumis au vote du Parlement en 2010. Cet argument vise à affaiblir la protestation en divisant les bénéficiaires de l'actuel régime par répartition et les futurs retraité.

Le président de la République et son gouvernement ont tenté de convaincre les retraités qu’ils n’étaient pas concernés par le texte de loi soumis au vote du Parlement en 2010.
Cet argument vise à affaiblir la protestation en divisant les bénéficiaires de l’actuel régime par répartition et les futurs retraités. Le pouvoir veut aussi convaincre les actifs, que cotiser pour entretenir les vieux d’aujourd’hui devient un lourd fardeau, car le durcissement futur des droits d’accès à leur propre retraite, rendra celle-ci de plus en plus aléatoire pour les jeunes générations.

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa159-2.pdf
Tous ensemble le 25 novembre (n°160)

Pour en finir avec la réduction permanente du pouvoir d’achat des retraites, il faut de puissantes manifestations unitaires dans tout le pays, le 25 novembre. Car la hausse des prix continue et les remboursements de la Sécurité sociale diminuent, quand il faut se faire soigner et acheter des médicaments…

Après avoir été dans la rue aux côtés des actifs et des jeunes contre une réforme des retraites particulièrement injuste, les retraités manifestent pour eux-mêmes dans l’unité syndicale, le 25 novembre. Ils exigent un relèvement sensible des pensions pour 2011.

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa_160.pdf
Les prix flambent, les pensions flanchent (n°161)

2011 va être une année de forte augmentation des prix de l'énergie et des produits alimentaires. Les retraités doivent agir dans l'unité la plus large pour exiger un relèvement sensible des pensions.

On a beaucoup parlé en 2010 de la réforme des systèmes de retraite et de l'augmentation du nombre de trimestres cotisés pour bénéficie d’une pension complète. Il nous a même été dit, que cette réforme était indispensable pour continuer de payer nos pensions. Lequelles n'ont été revalorisées qu'à hauteur de 0,9 %  en avril 2010 pour le régime général du secteur privé et d 0,72 % pour les retraites complémentaires. Ces chiffres signifient que les retraités dans leur majorité -lesquels sont surtout des retraitées- perçoivent en janvier 2011 moins de 10 € de plus qu'en janvier 2010.

Gérard le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa161.pdf
Vers de nouvelles émeutes de la faim (n°161)

Allons-nous assister à une flambée des prix alimentaires en 2011 à travers le monde et même en France ? Plusieurs signes avant-coureurs semblent l’indiquer. En automne 2010, des millions de salariés du Bangladesh, de Chine… ont mené des mouvements de grève pour obtenir de meilleurs salaires.

Au vu de ce qui se passe à l’échelle de la planète, nous allons probablement vers de nouvelles émeutes de la faim comparables à celles de l’hiver et du printemps 2008. Le prix du riz reste très élevé et les réserves mondiales ont tendance à diminuer. Depuis le début de l’été 2010, les prix du blé, de l’orge et du maïs ont pratiquement doublé sur les marchés internationaux. La France avait déjà exporté l’essentiel de sa récolte de blé disponible dès le mois de décembre 2010 et pourrait arriver à la prochaine récolte avec un stock de sécurité de moins de 2 millions de tonnes contre 3,4 millions de tonnes l’an dernier.

Gérard le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa161-2.pdf
Fiscalité : L'art d'une partie de bonneteau (n°161)

Le Premier ministre a ouvert le grand « débat » sur la réforme de la fiscalité qu’il espère faire adopter par sa majorité avant le mois de juin prochain. Un groupe de parlementaires planche sur le sujet et François Baroin est à la manœuvre élyséenne. Une réforme aux contours incertains, qui ressemble fort à une partie de bonneteau.

Le bonneteau, c’est ce jeu d’argent, de l’ordre de l’escroquerie, proposé à la sauvette sur les marchés et autres lieux publics, et dont on sait d’avance et… d’expérience qui va gagner et, surtout, qui sera le dindon de la farce. D’un côté, un manipulateur et ses larrons, de l’autre, des badauds médusés. Si l’enjeu de la partie qui se joue n’était pas aussi important, on pourrait sourire de la ­métaphore…

Michel Scheidt
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa161-3.pdf
Pouvoir d’achat : Ne pas attendre (n°163)

La hausse des prix est repartie en France et une augmentation des pensions limitée à 2 % nous fera perdre du pouvoir d’achat en 2011. Les retraités doivent porter haut et fort leurs revendications à l’approche des rendez-vous électoraux de 2012.

La revalorisation des salaires comme des pensions est aujourd’hui une revendication urgente. D’autant qu’il faut se méfier quand les statistiques de l’Insee font encore état d’une amélioration du pouvoir d’achat des ménages. Car la structure même de cet indice et les méthodes de calcul utilisées, pour définir un pouvoir d’achat moyen, manquent de fiabilité.

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa_163.pdf
Indignés et engagés pour changer la vie (n°164)

Entre les affaires qui montent des caniveaux, la course d’obstacles pour décrocher la médaille d’or sur le podium « présidentiel », le mariage princier ou le nouveau feuilleton « made in Élysée » qui va nous bercer pendant neuf mois, fichtre que l’actualité politico-médiatique est riche et dense en évènements ! Pourtant, le quotidien de près de la moitié de la population mondiale qui vit avec moins de deux euros par jour, ou l’insécurité sociale, l’insécurité de vie, l’insécurité d’avenir et l’angoisse quant au sort des enfants, de nos petits-enfants, est bien relégué au second plan, voire ignoré.

La situation internationale est marquée par les violences et la guerre qui se poursuivent dans les pays arabes, au Proche-Orient ou en Afghanistan. En Europe, un vent de révolte souffle d’ouest en est, du sud au nord. Il balaye certains clichés, bouscule les états-majors des formations politiques au pouvoir, interpelle les organisations syndicales dans nombre de pays par la force des revendications qu’il porte.

Jean Belin
Email : ucr@cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa_164.pdf
Les retraités exigent une pension décente (n°173)

Avant même que la nouvelle année ne débute, les chiens de garde du capital ont beaucoup aboyé pour préconiser le blocage ou la baisse des pensions versées aux retraités en 2013. Il va falloir se défendre en cette année de congrès pour la Cgt.

L’année 2013 a commencé sous le double signe de la hausse des prix d’un côté, et de la volonté de réduire les pensions des retraités de l’autre. Du côté des prix, les hausses de janvier touchent le gaz (2,4 %) et l’électricité (2,5 %). S’y ajoutent la course en taxi (2,6 %), les transports SNCF (1,9 %), les transports en Île-de-France (2,4 % en moyenne) et des mauvaises surprises du même type en province. La redevance audiovisuelle augmentera cette année de 6 €, le timbre poste de 3 centimes. La TVA la plus utilisée passera de 19,6 % à 20 %, tandis que la TVA dite intermédiaire augmentera aussi, passant de 7 % à 10 %. Tout cela nous sera facturé, tandis que la baisse de 5,5 % à 5 % de la TVA sur les produits de première nécessité ne risque guère d’être répercutée sur les produits alimentaires. Ces derniers pourraient d’ailleurs subir de fortes hausses en 2013, pour cause de spéculation financière sur les céréales, car les réserves mondiales sont en baisse.

Gérard Le Puill
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa173.pdf
Une grande campagne pour le pouvoir d'achat (n°173)

11 octobre 2012. Des milliers de retraités bravent la pluie et marchent vers l’Assemblée nationale. Au cœur de cette manifestation, trois revendications : pouvoir d’achat, santé et aide à l’autonomie. Six mois à peine après la défaite de Sarkozy, l’impression demeure ancrée chez les seniors d’être ou de devenir à plus ou moins longue échéance, les grands oubliés du changement. L’UCR édite un journal à 1 000 000 d’exemplaires.

Veiller, alerter, mettre en garde, c’est le rôle de tout syndicat normalement constitué. Mais, en ce mois d’octobre, n’est-il pas trop tôt et n’est-ce pas être trop alarmiste que de jouer sur le sentiment, encore diffus chez les retraités, d’être dans le collimateur des politiques, avant comme après l’élection présidentielle ?

Richard Vaillant
Email : vienouvelle@ucr.cgt.fr

Lire la suite
Télécharger le document : pa173-2.pdf