Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actualités › Actu

Macron le président cling cling et les manifs

Les quelques heures abondamment médiatisées qu’il a passé dans les quartiers populaires de Roubaix Tourcoing n’effaceront pas l’image acquise auprès d’une majorité de nos concitoyens, celui d’un président favorisant les très riches, au détriment notamment des retraités. Ses justifications défient les lois de la nature et celles du bon sens…


De son voyage en terres inconnues pour lui, celles des quartiers où les habitants subissent tout à la fois, le chômage, l’insécurité, la précarité, le mal logement, la désespérance, le président espérait glorifier son attachement à la politique de la ville, qui ne dispose même pas d’un ministère. De l’avis des observateurs sérieux de l’évolution de nos villes et de leurs habitants il n’y a guère de bonnes choses à attendre de cette soudaine attention. Ses centres d’intérêts son ailleurs.

Un Robin des bois à l’envers

La légende de Robin des bois qui volait les riches pour donner aux pauvres, fait certainement partie du « vieux monde » selon notre président. Il a donc décidé d’en prendre le contre-pied : la solution à tous nos maux commande d’enrichir les déjà riches en misant sur leur compassion et leur altruisme, afin qu’ils en fassent bénéficier les plus démunis.

Pareil pour le chômage : la solution ne serait pas la création d’emplois mais la précarisation des emplois existants et la multiplication des emplois partiels. Ce qui a l’avantage de faire baisser les courbes du chômage avec le même volume d’emplois. L’ambition : des emplois ubberisés sans protection, payés à l’heure ou à la tâche et le moins possible. La réforme du code du travail pour faciliter les licenciements et museler la contestation en limitant les droits des salariés et des syndicats. Des décennies de grignotage des droits des salariés et de faveurs accordées au patronat disent le contraire : le chômage n’a jamais été aussi important, les profits aussi énormes et la Bourse aussi florissante…

Mais les « premiers de cordée » n’aiment pas les risques

« Révolutionnaire » en toute chose, notre président défie les lois de la gravitation universelle : l’argent ne doit pas chuter du haut vers le bas mais du bas vers le haut. C’est ainsi qu’il veut drainer les ressources produites par le travail pour les confier aux coffres des ultra-riches : hausse de la CSG sans compensation pour les retraités, baisse de l’aide au logement d’un côté, 4,5 milliards de cadeaux pour les assujettis à l’ISF, 40 milliards du CICE de l’autre.

Et cela devrait favoriser l’investissement ? Il n’en croit pas un mot. Banquier associé gérant chez Rothschild il a investi 30 000 € dans des PME sur les 3 millions gagnés en 5 ans. Il sait pertinemment que ses semblables préfèrent spéculer ou même placer leur fortune dans les paradis fiscaux, plutôt que d’investir.

Pourquoi s’en prendre aux retraités ?

Parce qu’ils sont nombreux, sur 16 millions, 10 millions seront touchés par la hausse de la CSG, et que l’on peut plus facilement les accuser de privilégiés comparés aux 9 millions de pauvres et aux jeunes en mal d’emplois et de salaires suffisants. Ce que n’hésitent pas à faire toute honte bue le président et ses ministres. Mais 63 % des Français sont opposés à la hausse de la CSG, le 28 septembre 80 000 manifestants ont contesté la mesure et le Sénat vient de la rejeter.

Une politique minoritaire dans le pays

C’est le problème d’Emmanuel Macron même s’il veut donner le sentiment que rien ne l’arrêtera. C’est notre atout. Son image de président cling cling le dessert désormais. Ne nous décourageons surtout pas, mobilisons nous le 16 novembre et rassemblons très largement contre l’adoption par l’Assemblée nationale de cette mesure aussi injuste qu’inefficace.

Pascal Santoni

Photo : Eric Coquelin
Une action d’Attac, du DAL et du collectif "Nos droits contre leurs privilèges"

 

 


Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Témoins
Alain Harimza

Il est né au Maroc mais supportait mal le régime d'Hassan. Harcelé par la police il quitte son pays pour la France. Parcours d’un migrant, parcours de militant.

Lire la suite