Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actualités › Actu

Retraités. Notre santé est en danger, notre pouvoir d’achat régresse

Les retraités et les personnes âgées ont été les principales victimes de la première phase de la pandémie. On aurait pu penser que des mesures fortes seraient prises pour affronter la deuxième vague de Coronavirus. Et bien non, nous sommes plus démunis encore pour affronter la propagation du virus.

Rien n’a été fait pour renforcer notre système de santé en moyens humains et matériels, hormis la fabrication de masques qui ne sont toujours pas gratuits, le dépistage est dérisoire et les tests quasiment inaccessibles. Au contraire les suppressions de lits continuent de plus belle en pleine reprise de l’épidémie, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2021prévoit une économie de 4 milliards sur les dépenses de santé. Comment s’étonner que de nombreux hôpitaux soient déjà saturés, les personnels soignants épuisés, les personnes les plus fragiles plus menacées encore ?!

Le scandaleux « forfait urgences »

Les députés de la majorité présidentielle ont voté un “forfait patient urgences” de 18 euros pour les passages en urgences non suivis d’une hospitalisation. Qui parmi les plus démunis d’entre nous se décidera à appeler les urgences sous la menace de devoir payer cette somme. Inacceptable.

Le gouvernement semble uniquement préoccupé par l’activité économique, mais là encore il se soucie surtout d’assister les grandes sociétés, qui continuent pourtant de supprimer des emplois et de distribuer généreusement des dividendes au mépris de la solidarité nationale.

Relancer le pouvoir d’achat des salaires et des pensions

Notre économie doit répondre aux besoins de la population pour redémarrer. Les retraités représentent 52 % de la consommation en France, or leur pouvoir d’achat n’a cessé de se dégrader ces dernières années. Leurs revenus ont largement été réduits par la hausse de la CSG, le gel des pensions et des complémentaires, la non revalorisation des pensions qui n’ont pas suivi le coût de la vie : en 12 ans les prix ont augmenté de 13% et les pensions nettes seulement de 8,60%. En réalité le niveau de vie moyen des retraités a diminué de plus de 3% entre 2017 et 2018.

L’urgence pour les retraités comme pour l’économie du pays c’est de leur redonner du pouvoir d’achat. C’est pourquoi sept organisations de retraités ont lancé une carte-pétition réclamant 100 € tout de suite, mais aussi la revalorisation des pensions selon l’évolution du salaire moyen, comme c’était la règle à l’origine, l’accès à la santé pour tous, la prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % dans la branche maladie de la Sécurité Sociale. Au-delà des 100 € dans l’immédiat la CGT a évalué le rattrapage de la perte de pouvoir d’achat à 300 € pour l’année 2021.

C’est possible !

Des milliards sont distribués aux entreprises, ou plutôt à leurs actionnaires, sans engagements de leur part en matière d’emploi ou de salaires. Or, un rapport officiel fait état d’une explosion des dividendes chez les 0,1 % les plus fortunés, après la suppression de l’ISF et l’abaissement de la fiscalité sur le capital. Les dividendes ont augmenté de 60 % en 2018, pour atteindre 23,2 milliards d’euros! La pauvreté s’étend, il y a un million de retraités pauvres en France, mais la fortune des 0,1% de Français les plus aisés a augmenté d’un quart depuis 2017. La France ne manque pas d’argent mais de justice sociale.

SIGNONS MASSIVEMENT LA PÉTITION UNITAIRE

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Co-propriete, du nouveau dans la gestion Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Marcel Trillat

Une exception dans le paysage audiovisuel. Courageux, intègre, débordant d’humanité, Marcel nous manque déjà. Il nous parle de mai 68 et de son parcours d’homme, de journaliste, de militant…

Lire la suite