Pouvoir d'achat

Informations

Impact du non gel des pensions inférieures à 1 200 euros

Inflation prévue en 2014 (Commission économique de la Nation) = 1,1%.

La valeur retenue pour l’évolution des pensions est l’inflation de l’année N corrigée de la différence entre l’inflation prévue et l’inflation réellement constatée pour l’année N -1.

L’inflation prévue en 2013 a été en fait supérieure de 0,5 point à l’inflation constatée. La valeur de revalorisation est donc de 1,1 (prévision 2014) – 0,5 = 0,6%.

En euros, cela donne, pour une pension de 1 200 euros, une incidence de 7,20 euros par mois.

Rappelons que cette revalorisation n’intervient qu’au 1er octobre (Loi du 20 janvier 2014) et que les pensions, y compris celles inférieures à 1 200 euros, ne sont donc pas revalorisées pendant les 9 premiers mois de l’année. Il est donc mensonger de prétendre que 6,5 millions de personnes verront leur pouvoir d’achat intégralement préservé.

Les pensions supérieures à 1 200 euros ne seront pas revalorisées en 2014, ce qui signifie un gel pendant 21 mois (de janvier 2014 à septembre 2015).

Du point de vue des modalités de mise en œuvre de la mesure, il est question d’utiliser le levier de la CSG. On peut légitimement s’interroger sur la nature du mécanisme en ces temps de « simplification » et l’effet de seuil généré (ceux qui ont 1 200 euros de retraite et ceux qui sont juste au-dessus).


Avril 2014


Le gouvernement supprime une demi-part aux veuves-veufs divorcés(e)s - séparés(e)s ayant élevé au moins un enfant. Cela va avoir de lourdes conséquences pour des millions de retraités. Téléchargez le tract avec des exemples précis et parlants...

Télécharger le document : impots.pdf

Lire la suite Lire la suite