Image de la semaine

Rhône, Orne, Ardèche, Seine et Seine-et-Marne, Bouches du Rhône, La Savoie, La Mayenne, l’Île-de-France, etc.…

Un peu partout en France, la préparation du 30 septembre se construit à la suite de la grande journée du 3 juin qui a vu des dizaines de milliers de retraités monter sur paris pour dire leur colère, exiger le respect de leur dignité.

« Nous ne sommes pas de privilégiés, nous avons travaillé, cotisé». Nous refusons l’amputation de notre pouvoir d’achat. Nous exigeons l’ouverture immédiate de négociations.

Actuellement de nombreuses rencontres ont lieu entre les organisations, associations de retraités qui ont réussi le 3 juin. L’objectif de cette journée dire la colère, les exigences au gouvernement, au MEDEF. Des rassemblements, manifestations sont déjà programmées en direction des préfectures, du patronat local.

Nos pensions sont bloquées, mais en plus nous devons faire face aux hausses d’impôts, avec la suppression de la ½ part fiscale aux veufs et veuves ou divorcés qui ont élevé au moins un enfant, mais surtout avec la prise en compte dans l'impôt sur le revenu de la majoration familiale pour les personnes ayant au moins trois enfants de 10 % sur la pension, jusqu'ici défiscalisée. 3,8 millions de retraités verront cette année, une augmentation de leur revenu imposable. Et ceux qui étaient jusqu’à présent non imposable ne bénéficieront plus, en 2015, du taux réduit de CSG de 3,8 %.